dogs

D.O.G.S. ou Dudes of Groove Society

dogs donut 1

 Dudes of Groove Society, affectueusement surnommés « D.O.G.S. », reviennent en beauté pour un deuxième EP, plein de fumet : DONUT. 

 En effet, 3 ans après la sortie de leur premier album, les Dudes sont retournés aux fourneaux pour nous mijoter un nouveau délice dont ils gardent précieusement la recette. 

Les garçons ont su trouver leur public ainsi que leurs repères et opèrent désormais dans un art qu’ils maitrisent de mieux en mieux. 

On sera heureux de retrouver le style, désormais, caractéristique des « D.O.G.S. » : un joyeux cocktail de pop-rock acidulé et de soul tourmentée. Agrémenté par la voix baryton et la prononciation si particulière du chanteur principal, le tout sur un fond rétro-disco rafraichissant, grâce à la récurrence de choeur féminin sur les refrains, qui sonnent, dorénavant, comme une marque de fabrique. 

Que les fans ne s’inquiètent pas, les garçons n’ont pas pour autant oublié les rythmes effrénés et dansants ou les solos déments qui ont fait leur succès. On les retrouve d’ailleurs tout au long de l’album pour envahir le dancefloor. 

dogs 3Mais nos Strasbourgeois, avides de nouveautés et de créations, jonglent toujours habilement entre les différents genres et registres pour offrir à leurs public une myriade de compositions artistiques toutes aussi uniques les unes que les autres. 

Les textes justes et décalés, expriment de manière très actuelle notre société paradoxale. Le refrain du single « W.A.R.S. », claironne « We Are Rolling Stones, we’re electronic processors », par son incongruité, décrit tout à fait nos états d’esprit. Constat subtil de notre époque (dans le même single « I’ve never seen the world so sad, I’ve never seen the world so mad … »), tout en dérision et légèreté, le résultat est touchant et détonnant ! 

L’anglais, remanié, très facile à la compréhension, offre une dimension encore plus globale et internationale à leurs écrits. 

Dans ce deuxième opus, les D.O.G.S. semblent moins hésitants et parviennent à affirmer leur style varié, tiré de diverses cultures. 

La conception de l’album, contrairement au précédent qui fut plus « Homemade », fut permise, grâce à une véritable équipe (notamment le producteur Bruno Hasser qui a déjà collaboré avec plusieurs artistes internationaux) et un soutien épique (Donut a été en partie financé par le crowdfunding via la plateforme KissKissBank)pour un résultat plus propre et soigné. Fini les enregistrements nocturnes dans le garage, les D.O.G.S. passent aux choses sérieuses et en profitent pour enrichir la formation au fur et à mesure de l’aventure, aussi, nous pouvons dès à présent compter sur la pochette de l’album, 6 « musichiens », qui perfectionnent leurs propositions en y ajoutant un trompettiste et un second guitariste. 

 

 

 

En outre, cet EP a pour singularité de contenir un son franco-portugais aux allures de vacances et cocotiers, Caliente. 

Les « Dudes » ont un calendrier de tournée bien rempli en 2018, vous aurez surement la chance de les voir près de chez vous. 

J’ai particulièrement apprécié l’originalité de ce groupe, qui traite de sujets de société avec nonchalance et subtilité sur des tempos endiablés. Les chansons sont entrainantes, et restent rapidement en tête, bien qu’un peu répétitives. 

C’est une proposition intéressante qui a l’avantage de parler à tout le monde. 

Hâte de découvrir un peu plus de leur univers déjanté. 

À dans 3 ans ? 

Leur site : www.dudes-of-groove-society.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *