the very small orchestra

THE VERY SMALL ORCHESTRA & The other fuckers

Sortie de leur troisième album
« Gagarine ! » le 2 février 2018

 

index gOn se demande quel voyage inédit The Very Small Orchestra va nous proposer d’effectuer en avant-première avec ce troisième album intitulé « Gagarine ! ». Les musiciens de cet orchestre modèle réduit ont « decide to dream big » en enrichissant le quatuor originel de plusieurs invités aux inclinaisons musicales variées. Batterie, accordéon, voix orientées soul, rap, et chant en basque sont alors réunis une nouvelle fois pour distiller ce qui fait l’identité acoustique du groupe : un mélange des genres sur fond de western, une reprise des standards du rock auxquels on superpose un léger accent folk ou une mélancolie tout droit issue des répertoires de blues, ainsi que des compositions originales qui se jouent dans le plus simple appareil tout en déployant cette lumière grise et bleue qu’on retrouve dans le superbe court métrage « Fishing in the Moonlight »  de Christian Monnier. Les 12 titres de la bande originale de ce very small film primé dans de nombreux festivals en 2016 figurent en effet en bonus dans l’album. Commandez tous votre casque (spatial ou audio)  pour Noël, le début d’année 2018 s’annonce aventureux et riche en productions musicales inédites !

 

l’ancien clip

le dernier clip

 

 

The Very Small Orchestra, à la base un trio atypique guitare acoustique, violon et harmonica qui propose ses propres chansons mais reprend aussi à sa sauce quelques standards de Rock ou de Metal en version minimaliste. Le trio s’adjoint souvent sur scène ou en studio une rythmique basse, batterie, accordéon formant ainsi The Very « Big » Small Orchestra. Toujours minimaliste mais en grand.

 

index bLa musique pour horizon et le rassemblement pour état d’esprit, relier les cultures et les genres. Pour « Gagarine », le troisième album du groupe, The Very Small Orchestra s’est fait grand : au quatuor originel et original fait de guitare, harmonica, violon et contrebasse, se sont adjoints une batterie (Denis Barthe) et un accordéon (Pascal Lamige). Plus des invités : Jurgi Ekiza (Willis Drummond) et Niko Etxart pour une composition en euskara (basque), le rappeur Jon Smoke et Stéphanie Carré la chanteuse à la voix très soul de Siter Simone & The Holy Balls.

 

Kiki Graciet, harmoniciste star du Pays Basque (Nico Etxart)Don Rivaldo Tutti Corto (The Booze, Zapozain…) au violon, Vincent Bosler (The Hyènes) à la guitare et au chant et Jérôme Bertrand (Romano Dandies, Tots…) à la contrebasse jouent leurs compos et reprennent sans complexe aussi bien Metallica qu’Adamo…

Quand la météo le permet, une pléiade d’amis vient les rejoindre sur scène, notamment Denis Barthe (Noir Désir, The Hyènes) à la batterie, l’accordéoniste Pascal Lamige,Guillaume Schmidt au saxo ou encore Léa Lemeur au steel drum, formant ainsi un groupe à géométrie variable: The Very BIG Small Orchestra.

Vincent Bosler (Guitare, Chant)Kiki Graciet (Harmonica), Rv Toukour (Violon), Denis Barthe (Batterie, percussions)Pascal Lamige (Accordéons)Jérôme Bertrand (Contrebasse)

 

Teaser du court-métrage « Fishing in the moonlight »

Fishing in the Moonlight – Christian Monnier

fishing the moonlight

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *